Ce que vous devez savoir sur la protection des données en France

La cyberattaque de mai 2017 a causé des dommages à diverses organisations à travers le monde. Certaines entreprises françaises n'ont pas non plus été épargnées par cette attaque. Ce phénomène a relancé le débat sur la sécurité informatique dans plusieurs pays. En France, la Loi Informatique et Libertés est en vigueur depuis des années. Cependant, il ne protège pas les entreprises des cas de piratage, mais les tiers.

Protection des données personnelles des utilisateurs : une obligation légale

En matière de protection des données, la plupart des gens pensent à protéger les données des employés ou des dirigeants d'une entreprise. En France, le législateur a étendu ce délai à la protection des fichiers des utilisateurs. En effet, de nombreuses entreprises numériques sont domiciliées en France. Ces entreprises 2.0 sont présentes sur le web et collectent les données laissées par les visiteurs du site. En utilisant leurs services, les personnes fournissent également des informations sur leur vie privée. Si ceux-ci tombaient entre de mauvaises mains, ils deviendraient des objets de chantage ou autre. Par conséquent, les entreprises qui traitent les données des clients doivent assurer leur sécurité. Si des informations sur une personne particulière sont volées à la suite d'un piratage, la victime peut intenter une action en justice contre l'établissement. La Loi Informatique et Libertés impose aux entreprises une plus grande vigilance lors de la collecte, du traitement ou de la sauvegarde des données des internautes.

Quelles mesures doivent être prises pour protéger les données personnelles des tiers?

Les chefs d'entreprise n'acceptent pas les obligations légales concernant la sécurité des données personnelles. Cependant, le non-respect des règles peut être sanctionné par de lourdes amendes ou entraîner la fermeture de votre entreprise. La Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés ou CNIL peut également procéder à tout moment à des contrôles.

La protection des données ne nécessite pas toujours l'achat d'un système à la pointe de la technologie. Suivez simplement les conseils d'un Correspondant à la Protection des Données. Cet expert assure uniquement la relation avec la CNIL, il peut aider les administrateurs à corriger les pannes de l'installation. Il garantit la protection des données personnelles et permet d'obtenir un label CNIL.

La cyberattaque de mai 2017 a causé des dommages à diverses organisations à travers le monde. Certaines entreprises françaises n'ont pas non plus été épargnées par cette attaque. Ce phénomène a relancé le débat sur la sécurité informatique dans plusieurs pays. En France, la Loi Informatique et Libertés est en…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.